Partager nos visions de l’identité depuis notre perspective

dans Non classé

L’identité depuis notre perspective

Depuis bien longtemps, d’autres que nous ont décidé qui était ou n’était pas autochtone. Tentons de voir comment nous nous définirions comme autochtone et comme femme autochtone.

Pour moi être une femme autochtone c’est? Être une femme innue, c’est? Être une femme abénaquise c’est?

Le territoire? La Langue? La communauté? La famille? Quand on est en ville, qu’est-ce qui fait qu’on est autochtone? Quand on a seulement un parent autochtone, est-on autochtone? Peut-on devenir autochtone même si aucun de nos parents n’est autochtone? Ou innue, ou abénaquise? Qui décide? Est-ce qu’il faut aller dans le bois pour être autochtone? Connaître l’histoire, parler la langue? Est-ce qu’il y a plusieurs façons d’être innue ou abénaquise? Qui nos communautés reconnaissent-elles?

Concepts : Le statut, l’identité, la citoyenneté, est-ce que ces mots veulent dire la même chose? Quelles sont les différences?

  • Statut : terme utilisé dans la législation canadienne pour désigner une personne qui est inscrite au registre des Indiens et qui a droit aux services prévus pour ces personnes et qui doit se conformer aux obligations prévues par la loi.
  • Identité : terme plus large qui réfère à la façon dont les gens ou les peuples se définissent. On peut parler d’identité personnelle, mais aussi d’identité nationale ou d’identité de groupe.
  • Citoyenneté : terme lié à la capacité d’exercer ses droits principalement politiques, comme membre d’une communauté. Ex. : on a le droit de vote quand on devient citoyen canadien. Les codes de citoyenneté de certaines bandes énoncent des critères pour faire partie de la bande et y avoir le droit de vote, de bénéficier des services, d’un terrain, d’une maison.

Deux grands critères pour la citoyenneté : Le droit du sol et le droit du sang : au Canada on devient canadien après avoir vécu 3 ans en sol canadien. On est canadien si on naît en sol canadien. On est aussi canadien si un de nos parents est canadien et qu’ils nous inscrivent comme Canadien. (Le droit du sang).

Les paramètres de l’identité autochtone au Canada :
D’après le professeur de droit Sébastien Grammond, les principaux critères utilisés par les communautés autochtones pour déterminer qui est ou n’est pas autochtone sont les suivants:

  • Certains utilisent le sang, mais on peut croire que c’est un héritage colonial.
  • Généalogie : ascendance, famille, parentalité
  • Attributs culturels : Langue, religion, comportements sociaux, résidence.
  • Relationnelle : ascendance, mémoire historique commune, lien avec le territoire, solidarité avec les membres du groupe.

Exercice sur les outils possibles pour parler de cette question : questions, dessins, photos, ou la roue de la médecine ou autres  techniques.